Peuples et linguistique germaniques antiques

Peuples et linguistique germaniques antiques
Editeur Texte / HTML


Codanus

Golfe, correspond aux étendus maritimes entre la péninsule du Jutland et la Suède. L'origine du terme n'est pas connu. Un lien est possible entre Codanus et Kattegat, terme qui a selon toutes vraisemblances était réinterprété par l'étymologie populaire.

Pomponius Mela et Pline l'ancien sont les auteurs antiques qui mentionnent le codanus sinus :

Au-dessus de l’Albis est le grand golfe Codan, semé d’îles grandes et petites: c’est pour cela que la mer qui baigne ces îles n’a nulle part beaucoup de largeur, et ressemble moins à une mer qu’à une multitude de rivières qui se croisent dans tous les sens et sortent de leur lit en plusieurs endroits.
Pomponius Mela, De Choregraphia

On commence à avoir des renseignements un peu plus clairs à partir des Ingévons, le premier peuple germain qu'on rencontre. De ce côté-là sont les monts Sevons, chaîne immense qui ne le cède pas à celle des monts Riphées, et qui forme jusqu'au promontoire des Cimbres un vaste golfe appelé Codan, et rempli d'îles; la plus renommée est la Scandinavie, dont la grandeur n'a pas été reconnue : la seule portion sur laquelle on ait des notions est occupée par la nation des Hillévions; elle habite en 500 bourgades, et elle appelle cette contrée un second univers.
Pline l'ancien, Histoire Naturelle

 


Cylipenus

Golfe mentionné par Pline l'ancien dans l'Histoire Naturelle. Identifié avec la baie de Kiel dans la mer Baltique.

 


Cylipenus

Golfe mentionné par Pline l'ancien dans l'Histoire Naturelle. Identifié avec la baie de Kiel dans la mer Baltique.

 


Flevo

 


Guttale

Rivière de Germanie mentionnée par Pline l'ancien. Non identifiée.

 


Helinum

 


Lagnus

Golfe mentionné par Pline l'ancien dans l'Histoire Naturelle. D'après lui il touche au pays des Cimbres. Une localisation sur la côte du Jutland est vraisemblable.

 


Morimaruse

D'après Pline l'ancien dans l'Histoire Naturelle, nom que donnent les Cimbres à la mer Baltique tout en n'en précisant la signification : "mer morte". Le mot s'explique par la langue gauloise.