Peuples et linguistique germaniques antiques

Peuples et linguistique germaniques antiques
Editeur Texte / HTML


Chauques (latin : Chauci)

Pline l'ancien décrit les Chauques comme l'une des composantes des Ingaevones avec les Cimbres et les Teutons.

Tacite nous raconte dans les Annales comment leur chef, le Canninefate Gannascus, entrepris aux alentours de 47 ap. JC des raids sur les côtes gauloises et comment l'expédition punitive que Corbulon mena contre eux.

Dans le même temps, les Cauques, exempts de troubles intérieurs et enhardis par la mort de Sanquinius, firent, avant l’arrivée de Corbulon, des incursions dans la basse Germanie. Leur chef était Gannascus, Canninéfate d’origine, qui, longtemps auxiliaire dans nos armées, ensuite transfuge, exerçait la piraterie avec des vaisseaux légers, et ravageait surtout les côtes habitées par les Gaulois, qu’il savait riches et peu guerriers. Mais Corbulon entra dans la province. Là, déployant un zèle payé bientôt par la gloire (car cette campagne fut le commencement de sa renommée), il fit descendre les galères par le Rhin, et les autres navires par les canaux et les lacs, suivant la navigation à laquelle ils étaient propres. Après avoir submergé les barques ennemies et chassé au loin Gannascus, voyant la paix suffisamment rétablie, il s’occupa de ramener à l’ancienne discipline les légions, qui ne connaissaient plus les travaux ni la fatigue, et ne prenaient plaisir qu’au pillage.
Tacite, les Annales

Tacite nous apprend également qu'ils chassèrent les Ampsivariens de leurs terres en 58 ap. JC et que ceux-ci furent forcer de fuire et de demander en vain l'aide des Romains.

Ils prirent part à la grande rebellion batave en 69-70 ap. JC.